Patrice Agboli, Président du District préfectoral Lomé Golfe : « Le chantier est trop vaste et il nous faut être ensemble… »

La FTF a mis en branle depuis quelques semaines les réformes telles que souhaitées par l’autorité sportive. Du 11 au 15 septembre dernier, plusieurs assemblées générales constitutives se sont tenues sur toute l’étendue du territoire national pour arrimer les Districts aux préfectures. Il s’en est également suivi l’élection des bureaux directeurs. A Lomé, Patrice Agboli a été élu le 15 septembre à la tête du District préfectoral Lomé Golfe. Dans cette interview, il parle de la réussite de sa liste, comment il entrevoit l’organisation et la gestion de son District durant son mandat de quatre ans. Le 15 septembre dernier, vous avez sollicité la voix des 54 électeurs pour l’élection de la liste «Ensemble pour la refondation du district» que vous pilotez à la tête du District préfectoral de Lomé-Golfe.

A présent, c’est chose faite. Qu’est ce qui a milité en votre faveur ?

Tout d’abord, permettez-moi de remercier tous les anciens présidents des 9 Districts fusionnés pour créer le District Préfectoral de Lomé Golfe. Ce qui a milité à l’élection de notre liste, c’est premièrement la qualité et le vécu sportif des hommes et femmes qui la composent. Ensuite, notre programme d’actions et enfin le rassemblement des valeurs sûres venant des différents anciens Districts car notre liste comportait des personnalités issues de 6 sur 9 desdits anciens Districts désormais fusionnés pour en faire un seul.

Pendant la campagne, vous avez parlé de la refondation du district, qu’en est-il exactement ?

Notre liste a porté le nom «Ensemble pour la refondation du District» parce que c’est un début et nous devons être ensemble pour bâtir ce nouveau District. Le chantier est trop vaste et il nous faut être ensemble pour cette refondation. D’abord doter le District préfectoral Lomé-Golfe d’un siège, mettre en place les organes de gestion du District, procéder à la politique de décentralisation des activités avec la mise sur pied des Sous Districts qui étaient les anciens Districts. Comme je l’avais dit à l’issue des élections du 15 septembre dernier, il n’y a pas eu de vainqueur ni de vaincu, seul le football dans la Ligue Lomé-Golfe a gagné. C’est pourquoi ma main est tendue à la liste Nouvelle Relance car c’est ensemble que nous allons bâtir ce District Préfectoral de Lomé-Golfe.

Dans votre projet, vous faites 10 promesses pour votre juridiction. Quels sont les chantiers immédiats auxquels vous allez vous attaquer à présent que vous êtes élus ?

Le premier chantier qui nous tient à cœur est la dotation du District d’un siège. Ensuite, nous initierons une journée de réflexion avec les anciens dirigeants des Districts pour une orientation efficiente des activités et le fonctionnement du nouveau District puis la mise en place des commissions compétentes du District. S’en suivra le renforcement de capacités des acteurs du District, l’organisation des activités sportives avec un accent particulier sur la compétition des jeunes (football à la base) tant au niveau féminin que masculin. Nous allons nous appesantir sur la problématique de traficotage des âges des jeunes joueurs. Enfin, nous allons conclure le jumelage avec le District de l’INDRE pour le bien être de notre District.

Vous donnez une large part aux activités sportives, dites-nous comment se fera le développement à la base dans le District préfectoral Lomé-Golfe ?

Le développement du football à la base passe impérativement par la création de la Direction Technique Préfectorale. Cette structure aura un cahier de charges qui nous permettra de disposer d’un répertoire des talents dans les différentes catégories d’âge. Nous comptons également sur la franche collaboration avec les deux Associations des académies et écoles de football pour une organisation efficiente des compétitions des catégories inférieures. Nous ferons de telle sorte à ramener le sport de masse sous un autre format puis ressusciter le football à 7 pour les catégories inférieures.

En termes de juridiction, vous englobez 7 communes dans le golfe, comment va se faire l’organisation des compétitions et quelle sera vos relations avec les différentes mairies ?

Nous allons travailler de commun accord avec les autorités des 7 communes du Golfe. Déjà, nous avons été reçus par le président de la FTF, le Colonel Guy Akpovy, au cours de cette semaine (le jeudi 24 septembre ndlr) à qui nous avons présenté le comité directoire élu. Il nous a félicité et prodigué de sages conseils pour la réussite de notre mission. Nous avons dans notre agenda la visite au préfet du Golfe, aux Maires des 7 communes du Golfe, et aux 4 Chefs cantons. Notre démarche est de présenter le bureau aux autorités sportives, politiques et locales de notre juridiction sportive, avant de rentrer dans le vif sujet de la mission qui nous est confiée. En ce qui concerne la décentralisation de nos activités, il serait difficile à notre District de calquer les sous districts sur les communes. Notre vœu est que la FTF nous accorde une dérogation spéciale afin que nous transformions les anciens Districts en Sous Districts. Nous avons 9 anciens Districts alors que nous disposons de 7 communes. Ce qui démontre que certaines communes se retrouvent avec 2 voire 3 anciens Districts. Pour une réelle promotion du football à la base il faut nécessairement que nos anciens Districts deviennent des sous Districts.