Frank Klutse, Pdt de la FTTKD : « Les agitateurs connaissent eux-mêmes les raisons qui sous-tendent leurs actions »

En fin de mandat, la Fédération Togolaise de Taekwondo va procéder dans les prochains jours au renouvellement de son instance dirigeante. Bien avant, les membres de ladite fédération devraient se retrouver en assemblée générale ordinaire et extraordinaire le 21 novembre dernier. Une assemblée générale mixte reportée à la dernière minute qui a suscité quelques réactions. Dans cette interview accordée à notre Rédaction, Frank Eyii Klutse, ceinture noire 6e Dan et arbitre international, président de la Fédération Togolaise de Taekwondo (FTTKD), regrette des agitations puériles de quelques-uns des membres, explique les raisons du report de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire et rassure que les dispositions sont prises pour la tenue de ladite assemblée le 06 décembre prochain.

Une assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la Fédération Togolaise de Taekwondo que vous présidez devait se tenir le samedi 21 novembre dernier mais elle a été reportée sine die, Quelles sont les raisons qui motivent ce report de dernière minute ?

Nous avons prévu une assemblée générale ordinaire pour rendre compte de la gestion qui a été faite durant notre mandat, puis une assemblée générale extraordinaire devant se prononcer sur les nouveaux textes conformément aux recommandations du ministère des Sports suite au décret n°2015-081/PR du 4 novembre 2015 fixant les conditions d’octroi de l’agrément aux associations et fédérations sportives et définissant les modalités de délégation de pouvoir aux fédérations sportives nationales. Nous, membres du Bureau Exécutif croyions bien faire en organisant rapidement ces assemblées générales. Cependant, nous nous sommes rendus compte que toutes les mesures sanitaires requises pour la tenue d’une bonne assemblée générale ne sont pas totalement réunies. Pour rappel, notre fédération regroupe presque 70 clubs affiliés. Nous y travaillions lorsque l’autorité de tutelle a convié les acteurs sportifs à une formation qui somme toute venait à point nommé pour nous outiller afin de bien gérer la situation. Ne voulant donc pas mettre en péril la sécurité et la vie de nos concitoyens face à la pandémie à Coronavirus, en hommes consciencieux et responsables, nous avons jugé bon de reporter l’assemblée générale juste de quelques jours… nous n’avons rien à cacher, au contraire. Tous les rapports sont prêts et seront envoyés aux clubs pour examen avant l’assemblée générale.

A quand alors la convocation d’une nouvelle assemblée générale ordinaire et extraordinaire ? Qu’en est-il de l’Assemblée Générale élective ?

Les convocations ont été déjà envoyées aux clubs et la nouvelle date retenue pour l’assemblée générale mixte est le 06 décembre 2020. Nous allons nous retrouver à cette assemblée générale mixte dans le respect strict des mesures barrières. Nous remercions le ministère de tutelle qui a bien voulu équiper la Fédération Togolaise de Taekwondo de dispositifs de lave-mains et d’appareils de prise de température dans le cadre de la reprise progressive des activités physiques et sportives. Nous sommes animés par un esprit d’éthique, de respect, donc des règles d’administration et de devoir civique. Malgré que le ministère de tutelle ait accordé à toutes les fédérations un délai supplémentaire de six mois pour tenir les assemblées statutaires électives, nous à la FTTKD nous comptons la tenir avant la fin de cette année 2020. Nous serions de mauvaise foi que nous aurions attendu jusqu’en mars ou avril 2021 pour aller à l’assemblée générale bien qu’étant prêt. Tel n’a pas été le cas.

Un constat : à l’orée de l’Assemblée générale élective de la FTTKD, il y a toujours une agitation de certains membres de votre fédération, et votre personne est le plus visée. En saviez-vous quelque chose ? Puisque d’aucun vous reconnait pour votre sens de rigueur dans la gestion de la chose publique ?

Nous sommes habitués à ces genres d’agitations puériles. Ce sont les mêmes personnes qui s’adonnent toujours à ce genre de comportement. Ils disparaissent pendant plusieurs années et à un mois de l’assemblée générale élective, ils réapparaissent. On ne fait pas le sport qu’on prétend aimé de la sorte. Nous avons reçu délégation de pouvoir de l’autorité publique pour vulgariser et développer le Taekwondo sur toute l’étendue du territoire national et nous avons un programme annuel que nous déroulons. Il va sans dire que les activités exécutées ne sont pas le fruit du hasard mais d’une planification avec une gestion efficace et efficiente des ressources dont nous disposons. Toutes nos actions vont dans le sens de l’équité et du respect des textes. Je le dis et je le répète que je veux être évalué sur la base du travail abattu par mon équipe et moi à la tête de la fédération durant ces quatre dernières années. Les attaques personnelles ne font pas partie de mon éducation et ceux qui ne sont pas satisfaits du travail de mon mandat peuvent me sanctionner au moment opportun. Les agitateurs connaissent eux-mêmes les raisons qui sous-tendent leurs actions. Je demeure serein et imperturbable.

Quel message avez-vous à porter à l’endroit de vos membres ?

Je demande à nos membres de la retenue comme nous l’enseigne notre art martial et d’être juste un peu patient. Les assemblées générales auront lieu cette année.

Mawusse MELEGNA