Gestion du stade de Kégué : Les Chinois passent la main aux Togolais

Construit en 2000, réhabilité en 2019 et entretenu par les Chinois, le stade de Kégué passe totalement depuis hier sous pavillon togolais. Il sera géré et maintenu par les locaux désormais.

Après la réhabilitation du stade de Kégué, les chinois ont eu deux ans supplémentaires pour assurer la continuité des travaux effectués avant de passer la main aux locaux. À quelques jours de la fin de ce mandat, le ministère des sports en collaboration avec l’équipe technique chinoise à organisé une formation à l’endroit des agents togolais. Cette séance qui a pris en compte plusieurs aspects de maintenance, d’entretien et de gestion du stade (Formation pratique électricité, la connexion internet, le système sonore, l’écran d’affichage, le système d’incendie, le système de canalisation d’eau dans tout le stade, la formation pratique de la pelouse) a duré 7 jours. Mardi, la cérémonie de clôture pour le renforcement des capacités des agents sur la gestion et la maintenance des infrastructures a été organisée à Lomé pour officialiser et entériner cette passation.

L’objectif de cette formation est de renforcer les capacités d’intervention de nos agents locaux dans le domaine de la maintenance et de gestion des installations du stade avec l’appui de l’équipe technique chinoise. Après la rénovation du stade par la coopération sino-togolaise, il était question qu’une équipe reste pendant deux ans pour maintenir les installations. Donc l’équipe chinoise a travaillé avec les techniciens locaux dont nous disposons. Ce contrat est presque à terme et il était nécessaire de faire cet atelier de formation à l’endroit des locaux. Le but est d’améliorer la qualité de maintenance et de gestion en termes d’entretien de la pelouse et d’intervention technique au niveau de plusieurs sections à savoir la plomberie, la sonorisation, le système informatique, au niveau du traçage et le tableau d’affichage“, à déclaré Ouro Akondo Nazirou, directeur par intérim des infrastructures.

À la fin de ce cérémonial, des attestations ont été remises aux formés. Ceux qui auront la lourde tâche de pérenniser le travail des chinois au stade de Kégué ; lui permettant de respecter les normes CAF et FIFA.