Eliminatoires CAN 2021 / Togo-Egypte (1-3) à Lomé : Claude, le pire coach des Eperviers de tous les temps !

Après une courte défaite 0-1, au Caire en Egypte, sans Mohamed Sallah et dans un match que d’aucuns disaient à la portée de la sélection togolaise, le technicien français Claude Le Roy et son équipe sans âme ont montré toute leur limite et médiocrité ce mardi à Lomé en match de la 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2021.

Alors que l’équipe égyptienne était d’après nombre d’observateurs privée d’attaquant de renom, ce sont trois buts qui ont été plantés aux Togolais en 90 minutes de jeu, contre une réduction du score de Elom Nyavédji dans les derniers instants. Que dire si ce n’est de la sorcellerie ?

En tout cas, il n’en fallait pas mieux pour voir un whatsappnaute écrire, « c’est bien là la dernière sorcellerie du sorcier blanc, Claude Le Roy, contre les Togolais ». En tout cas, avec 1 seul point au compteur, le Togo de Faure Gnassingbé, qui visiblement se refuse à entendre raison, en accédant à la demande des populations togolaises de se séparer de ce technicien français qui, en quatre ans et plus n’est pas parvenu à mettre sur pied l’équipe de rêve qu’il a toujours vendu aux Togolais, peut dire adieu à la prochaine CAN.

Une chose est certaine, il n’y a pas pire aveugle et sourd muet à la fois, que celui qui ne saurait comprendre des mots d’un technicien de football qui dit à la suite d’une défaite grave que « les garçons ont tout donné. Je suis très fier d’eux. Je suis très content du fond du jeu qu’ils ont produit. On n’a perdu, ce n’est qu’une partie remise », qu’il est au bout de ce qu’il peut offrir et qu’il est plus qu’impérieux de lui trouver une porte de sortie.

Claude pire que ses prédécesseurs ?

A cette interrogation, aujourd’hui, 2 Togolais sur 3 te répondront par l’affirmatif. Ces derniers n’en veulent pour preuve que les résultats obtenus en 4 ans par le technicien français contre un salaire qui coûte les yeux de la tête au contribuable togolais ; même si jusqu’à preuve du contraire, certaines personnes qui croient être dans le secret des dieux nous disent qu’il n’est pas payé par le Togo.

Si on rajoute cette ultime défaite des Eperviers du Togo au tableau sombre déjà connu et dressé il y a quelques jours par le député Gerry Taama, on en vient à un total de 6 victoires (réalisées face à des équipes de seconde voire troisième zone), 5 nuls, 11 défaites pour les Eperviers sous Claude Le Roy depuis son arrivée à la tête de cette équipe en Avril 2016.

De tous les techniciens connus par le Togo depuis le Mondial 2006, aucun n’a réalisé une telle prouesse médiocre voire nauséeuse et nauséabonde. Il faut être finalement un sorcier et surtout blanc pour le réaliser. Et que dire de ces plus 1,375 milliard jeté par la fenêtre au nom de, on ne sait, quel deal dont les tenants et les aboutissants ne sont connus de personne.

En tout cas, en attendant que les décideurs ne décident de ce qu’il y a lieu de faire, dans un tel cas, les Togolais peuvent continuer par vomir la sélection togolaise avec qui ils ont officialisé leur divorce depuis un bon moment déjà, preuve de l’anonymat dans lequel le match de ce Mardi soir s’est disputé à Lomé, et auquel le huis clos en a rajouté sa couche.