Intérim : Claude Le Roy ne comprend pas le choix porté sur Jonas Komla !

Ce n’est pas une invention de la rédaction mais bien des mots tirés des propos de l’ancien coach des Eperviers du Togo, Claude Le Roy, hier Lundi dans l’émission Talents d’Afrique de Canal+. Pour le technicien français, s’aurait été mieux pour la FTF (Fédération Togolaise de Football) de porter son choix sur Abalo Dosseh que sur le coach de l’ASCK, Jonas Kokou Komla. S’il se refuse de faire un procès à la FTF, il croit savoir que la FTF aurait pu choisir celui qui a été son adjoint à la tête de la sélection, Jean-Paul Abalo Yaovi Dosseh, pour assurer cet intérim ouvert, en attendant la prise de fonction de Paulo Duarte, en Août prochain, « qui était là, qui a qualifié l’équipe pour le CHAN (les Éperviers A ’-ndlr), qui a fait un super tournoi de Toulon, quelqu’un de remarquable en tant qu’homme, en tant qu’entraîneur, c’est très étonnant que ce ne soit pas lui ».

Il craint donc pour la gestion des deux matches à venir des Eperviers du Togo, par Jonas Komla.

« Avec deux matches de coupe du monde qui arrive au mois de juin et qui sont déterminants. On le sait nous on a raté notre qualification pour la CAN sur les deux premiers matches. Donc tout se joue là. Moi c’est pour ça que j’avais démissionné longtemps en avance pour que l’entraîneur qui me remplace ait le temps de pouvoir préparer son équipe, aller voir les joueurs, établir son nouveau plan et puis au programme avec peut-être de nouveaux joueurs. Donc c’est assez incompréhensible. De toute façon, quoiqu’il arrive bon vent au nouveau sélectionneur et bon vent aux Éperviers », c’est bien là l’analyse de situation du technicien français et ancien coach du Cameroun, de la RD Congo, du Ghana, entre autres.