Eperviers Mondialistes : Romao, le « dernier dinosaure » !

Il est certainement le dernier Epervier mondialé de 2006 et l’un des derniers joueurs ayant pris part à cette compétition, la plus prestigieuse de la FIFA, encore en activité, surtout au haut niveau, en cette année 2021. Jacques Alaixys Romao, vient de s’envoler en « juste noce » avec le club grec promu en Superleague, le Ionikos. Ce fut le 30 Juin dernier. Et ceci, alors que l’on croyait au terme de sa saison 2020-2021, en une fin de carrière avec EA Guingamp.

Si l’on peut toutefois sans se tromper dire qu’il n’a pas été parmi les Eperviers ayant pris part à cette compétition mondiale en Allemagne, celui qui a connu la carrière la plus luisante, l’ancien Grenoblois ne pourrait pas non plus être classé au bas de l’échelle vu que le milieu défensif qui ne triche pas dans le jeu et son apport à ses coéquipiers en club comme en sélection, de 2006 à cette année 2021, a été celui qui a été régulier au haut niveau avec différents clubs. Ainsi, alors qu’il était à Grenoble quand il prenait part à la Coupe du monde, faisant dire à certains, qu’est-ce qu’il est allé chercher là, alors que son niveau n’est que celui de National (D3 française où évoluait d’ailleurs son club, Louhans Cuiseaux à l’époque). En tout cas, à Wangen (Allemagne où les Eperviers avaient pris leur quartier lors du Mondial) ou encore au bord de la Lagune de Bè à Lomé, on en garde un bon souvenir comme celui qui a trop embêté les attaquants aussi bien de la Corée du Sud que de la Suisse et de la grande France de Thierry Henry, Trézéguet et autres. Et on dirait d’ailleurs que le vin au fil des années s’est bonifié au point où, alors même que tous ses coéquipiers sont partis certains rentrés dans l’anonymat, il tient toujours la route. En témoigne ses 35 matches ont la majorité en tant que titulaire incontesté d’ailleurs.

Ainsi, à 37 ans, le club grec de Ionikos n’a pas hésité à lui tendre encore un contrat, preuve de ce qu’il compte sur tout son parcours et l’expérience acquise pour relever le défi de la division Une grecque.

Comme pour justifier cette option Romao, le club, pouvait-on lire sur son site officiel, « Il a été international 57 fois avec l’équipe nationale togolaise et a un excellent curriculum vitae avec une présence de haut niveau depuis plusieurs années. Il a enregistré 313 apparitions en Ligue 1 de France avec 6 buts – 11 passes décisives, alors qu’il a porté le maillot marseillais (106 apparitions – 4 buts). Il a commencé sa carrière dans le détail avec la deuxième équipe de Toulouse et a joué à partir de là : Louhans Cuiseaux, Grenoble, Lorient, Marseille, Olympiakos, Reims et Guingamp. En effet, avec le maillot de Guingamp, ​​il a eu 35 participations en Ligue 2 de France la saison dernière. Alaixys Romao avec la qualité, l’expérience et les performances dont il dispose, élève le niveau de notre équipe et la renforce considérablement en vue de la nouvelle saison ».

Voici ce qu’écrit Wikipédia de Jacques Alaixys Romao et de sa carrière en club comme en sélection

Alaixys Romao

Nationalité sportive : Togolaise

Naissance : 18 janvier 1984 (37 ans)

Lieu : L’Haÿ-les-Roses (France)

Taille : 1,80 m (5′ 11″)

Poste : Milieu défensif

Jacques-Alaixys Romao, né le 18 janvier 1984 à L’Haÿ-les-Roses dans le département français du Val-de-Marne, est un footballeur international togolais, évoluant au poste de milieu défensif.

Avec sa sélection, il participe à la CAN en 2006, 2013 et 2017 et à la Coupe du monde en 2006.

Biographie

Ses débuts

Il commence sa jeune carrière de footballeur à Bagneux, qu’il poursuit à l’Entente de la Save à Levignac-sur-Save. Adolescent, il intègre le centre de pré-formation de Castelmaurou, puis le centre de formation du Toulouse Football Club en 2001. Il joue son premier match officiel lors des 8e de finale de Coupe de France contre le petit poucet Schiltigheim le 15 février 2004 avant de quitter le club en fin de saison faute d’avoir pu rejoindre le groupe professionnel.

En 2004, il rejoint l’équipe de Louhans-Cuiseaux alors en CFA, sous les ordres de Diego Garzitto, il participe à la montée en National dès sa première saison, il deviendra d’ailleurs capitaine de l’équipe.

Grenoble Foot 38

En juillet 2007, il signe avec le club de Grenoble Foot 38 qui évolue en Ligue 2, il joue son premier le 28 août 2007, en Coupe de la Ligue contre les chamois niortais. Alors qu’il est le troisième choix à son poste pour son entraîneur Mehmed Bazdarevic, il prend vite la place de titulaire et participe à 31 matchs pour sa première saison au niveau professionnel et il est un des grands artisans de la montée du club en Ligue 1. Durant cette saison, il marque deux buts, le 7 octobre 2007 face au FC Gueugnon, et le 7 décembre 2007 face à l’US Boulogne.

Le 9 août 2008, il joue son premier match de Ligue 1 lors de la première journée au FC Sochaux. Il est élu meilleur joueur de club par les supporters grenoblois pour la saison 2008-2009, meilleur joueur grenoblois aux étoiles France Football et 67e joueur de Ligue 1 avec 5,28 de moyenne pour la saison 2008-2009. Lors de cette saison, Jacques-Alaixys Romao est le joueur de Ligue 1 qui a commis le plus de faute avec 107 fautes pour seulement 7 cartons jaunes, ceci s’explique par son temps de jeu important de 3273 minutes jouées.

Le 21 novembre 2009, il offre sa première passe décisive en Ligue 1 à Danijel Ljuboja qui marque le but égalisateur contre l’Olympique lyonnais. Le 30 novembre 2009 pour sa deuxième saison en Ligue 1 lors du match opposant Grenoble au Lille OSC, il est désigné capitaine de l’équipe, il sera d’ailleurs capitaine à plusieurs reprises lors de cette saison. Au terme de la saison 2009-2010, il est 90e joueur de Ligue 1 aux étoiles France Football avec 5,10 de moyenne.

FC Lorient

Le 28 juin 2010, à un an de l’échéance de son contrat, et après avoir passé une saison difficile avec le club de Grenoble qui termine dernier du championnat de Ligue 1 et est relégué en Ligue 2, il s’engage en faveur du FC Lorient pour une durée de quatre ans, pour un transfert évalué à 1,3 million d’euros2. Alors qu’il est courtisé par des clubs comme Sochaux, Toulouse, et Saint-Étienne, il se retrouve dans le discours et les objectifs proposés par les Merlus de Christian Gourcuff qui le suit depuis plusieurs saisons après avoir essayé de le transférer au mercato hivernal précédent. Alaixys débute très bien la saison 2010-2011 dans son nouveau club du FC Lorient, dès la première journée de championnat face à Auxerre, il figure dans l’équipe type du quotidien L’Équipe, et lors du deuxième match face à OGC Nice il est élu Merlu du match par les supporters Lorientais. En août 2010, il est élu joueur du mois par les supporters du FC Lorient, le trophée lui sera remis par Fernand Duchaussoy, le président de la Fédération française de football (FFF). À l’issue de la 9e journée de Ligue 1 face au Valenciennes FC, il est à nouveau nommé dans l’équipe type du journal L’Équipe. Le 27 novembre 2010, à l’occasion de la 15e journée du championnat, il marque son premier but en Ligue 1 face à Nicolas Douchez, gardien de but du Stade rennais. Le 30 avril 2011, il délivre sa première passe décisive sous le maillot des Merlus à son coéquipier Kevin Gameiro lors du match retour contre le Racing Club de Lens, le FC Lorient gagne 3-2. Au terme de la saison 2010-2011, il termine 79e joueur de Ligue 1 aux étoiles France Football avec 5,21 de moyenne.

Alors qu’il ne joue dans le Morbihan que depuis un an, le 10 septembre 2011, face à l’équipe du FC Sochaux, il est désigné capitaine en l’absence de Fabien Audard et Arnaud Le Lan non titularisés pour cette rencontre où les Merlus arracheront le nul dans les derniers instants de la rencontre grâce à un but d’Innocent Emeghara. Le 28 janvier 2012, face à Sochaux il marque son premier but de la saison et son deuxième en Ligue 1. À l’issue de la saison 2011-2012 il est le joueur ayant commis le plus de fautes du championnat, 82 fautes en 30 apparitions.

Olympique de Marseille

Le 31 janvier 2013, dans les dernières heures du mercato hivernal, Alaixys signe un contrat de 3 ans et demi en faveur de l’Olympique de Marseille3. Il portera le numéro 20. Il joue son premier match le 10 février suivant contre Evian. Au terme de la saison 2012-2013, il est 27e au classement des étoiles France Football avec une note de 5,45 et termine vice-champion de France avec l’OM.

Lors de la troisième journée de championnat 2013-2014, Alaixys figure dans l’équipe type du journal L’équipe après sa belle prestation dans le match opposant l´Olympique de Marseille au Valenciennes FC. Le 18 septembre 2013, il joue le premier match européen de sa carrière, lors de la phase de poule de Ligue des Champions contre Arsenal. Le 22 décembre suivant, lors du dernier match de la phase aller face aux Girondins de Bordeaux, il marque son premier but sous le maillot de l’Olympique de Marseille. Dès sa première saison complète sous le maillot olympien, il trouve une place de titulaire indiscutable au sein de l’effectif.

Le 4 octobre 2014, il marque son deuxième but avec l’OM sur la pelouse du SM Caen lors de la victoire 1-2. Malgré le changement d’entraîneur et la concurrence il garde sa place de titulaire, cependant il alterne entre sa position habituelle de milieu défensif et le poste de défenseur central suivant la composition choisi par son entraîneur. Le club connaît une bonne première partie de saison, couronnée par un titre honorifique de champion d’automne à la trêve hivernale avant de céder en seconde partie de saison et de terminer le championnat à la 4e place.

Lors de la saison 2015-2016, il perd sa place de titulaire et joue beaucoup moins dû fait à une concurrence trop forte à son poste. Le club lui, connaît une saison difficile avec une 13e place en championnat malgré une finale de coupe de France perdue face au Paris SG lors de laquelle il n’entre pas en jeu.

Olympiakos

Lors de l’été 2016, il s’engage en faveur de l’Olympiakos pour une durée de deux saisons.

Stade de Reims

Le 19 septembre 2019, il joue son 300ème matches de ligue 1. Après deux saisons passées à Reims, le milieu de terrain plie bagage en juillet 20205.

En Avant Guingamp

Libre depuis son départ de Champagne-Ardenne, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille a décidé de poursuivre sa carrière en Bretagne, à Guingamp. Le principal concerné va donc tenter d’aider l’EAG à remonter en Ligue 16.

Équipe nationale

Il porte pour la première fois le maillot de la sélection nationale du Togo le 17 août 2005 pour un match amical contre le Maroc. Il compte à ce jour 31 sélections en matchs officiels avec les Éperviers du Togo, et a participé à la Coupe du monde 2006 en Allemagne, c’est d’ailleurs lui l’auteur de la passe décisive à Kader Coubadja Touré qui marque l’unique but togolais dans une phase finale de Coupe du monde, le 13 juin 2006 contre la Corée du Sud. Durant cette coupe du monde, il jouera également contre la Suisse mais sera suspendu pour le match contre la France.

Le 8 janvier 2010, Jacques-Alaixys se trouve dans le bus de l’équipe du Togo mitraillé par des rebelles alors qu’il franchit la frontière entre le Congo et l’Angola, où se dispute la Coupe d’Afrique (CAN 2010). L’attaque a été revendiquée par le Front pour la Libération de l’enclave de Cabinda, un mouvement armé se battant pour l’indépendance du Cabinda. Plusieurs membres du staff et deux joueurs sont blessés. Les deux joueurs en question sont le gardien de la GSI Pontivy, Kodjovi Dodji Obilalé, et le défenseur du FC Vaslui, Serge Akakpo, l’attaché de presse Stanislas Ocloo et l’entraîneur adjoint Abalo Amelete succomberont à leurs blessures. À la suite de ces événements, les éperviers se retireront de la CAN, sur décision du gouvernement togolais, et Alaixys décide de mettre en suspens sa carrière internationale.

Le 10 octobre 2010, il sort de sa retraite internationale sur demande de la Fédération togolaise de football et du sélectionneur, pour affronter l’équipe de Tunisie dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2012 Gabon/Guinée équatoriale. Le Togo s’incline 2-1 et Alaixys est élu homme du match par les journalistes locaux.

Il participe à la CAN 2012 en Afrique du Sud dans le groupe de la mort ou figurent les équipes nationales de l’Algérie, la Tunisie et la Côte d’Ivoire, terminant second du groupe le Togo se qualifiera pour les quarts de finale où il sera tenu en échec par le Burkina Faso.

Le 29 décembre 2012 lors de la 8e édition de la cérémonie des Togo football awards, qui récompense les acteurs du football togolais, Jacques Alaixys Romao a été élu meilleur joueur togolais évoluant à l’étranger lors de la saison 2011-2012. Le Lorientais a remporté la majorité des suffrages des votes par sms devant Emmanuel Adebayor de Tottenham et Kossi Agassa de Reims ».

En tout cas, au vu de tout ce qui précède, on peut sans se tromper avouer que malgré qu’il n’ait à son compte qu’un seul titre de champion de Grèce avec l’Olympiakos (2017) où il avait évolué 2016-2018, il a droit à une carrière bien rempli. Chapeau capitaine Romao !

Mathias G. (Avec Wikipédia) / L’Equipe Sportive N°340